navigation

1er comptage de chauves-souris à Orchaise. 12 février 2019

Posté par scblois dans : Activités,Biologie,Comité régional,Loir et Cher , trackback

CS Orchaise 2007-09-09La Fontaine d’Orchaise (1195 m de développement avec la Cave aux Renards) est certainement la cavité la plus connue et la plus visitée du Loir et Cher.
La faune cavernicole a déjà fait l’objet de plusieurs études, la première remontant à 1989, mais curieusement aucun comptage n’avait été réalisé pour les chiroptères.
C’était l’objet de la visite du 3 février, avec la présence d’un spécialiste, Florian Picaud (S.C.Touraine), de 3 membres du GASL dont Sophie Front qui anime la commission scientifique du Comité régional, et 4 membres du S.C.Blois (Michel, Carole, Clément et Jean-François).
36 chauves-souris, appartenant à 7 espèces différentes ont été répertoriés sur près de 400 mètres de galeries visitées.
Un premier résultat très intéressant, qui demandera à être complété et surtout suivi dans le temps.

Espèces observées Total
-Rhinolophus ferrumequinum Grand rhinolophe 2
-Rhinolophus hipposideros Petit rhinolophe 14
-Myotis myotis Grand murin 7
-Myotis bechsteini Murin de Bechstein 1
-Myotis emarginatus Murin à oreilles échancrées 1
-Myotis
mystacinus/brandtii/alcatoe
Murin à museau sombre 4
-Myotis daubentonii Murin de Daubenton 7
                   Nombre total de chiroptères observés                                                   36                          
                   Nombre  d’espèces observées      7                           

Autres observations : 1 Petit Rhinolophe (mort) a été trouvé dans la rivière à l’entrée de la grotte. Compte-tenu des fortes précipitations, le niveau d’eau dans la cavité est assez élevé, on observe des ruissellements le long des parois à certains endroits habituellement secs.
Mille-pattes (Myriapode classe : Diplopoda ; Ordre : Julida ; Famille : Blaniulidae).
Présents en très grand nombre dans la cavité. (3 espèces différentes de blaniulidae ont été inventoriées dans cette grotte).
Plusieurs isopodes ont été observés (probablement Androniscus Dentiger) ainsi qu’un pseudoscorpion.

Les petits rhinolophes aiment bien se pendre sur nos cordes ! La consigne est passée tous les ans aux spéléos d’éviter la visite de la cavité en période d’hibernation et si jamais il y a une visite, éviter l’utilisation de la main courante, privilégier le passage par la rivière dès que des chauves-souris sont visibles sur les cordes.

 

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

bmxgwada |
Association Golf des Sapeur... |
VTT-CC Bapaume |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Championnat de France Unive...
| oeilcatalan
| Xtreme sport coaching