navigation

AG 2018 du CSRN 8 avril 2018

Posté par scblois dans : Activités,Comité régional,Non classé , ajouter un commentaire

CSRN AG 2018L’Assemblée Générale du Comité Spéléologique de la Région Centre-Val de Loire (région « N » pour la FFS) s’est tenu à la Maison des Sports de Touraine le 17 mars dernier.
Nous étions 3 représentants du S.C.Blois : Frédéric Bertrand, Michel Chassier et Jean-François Hazon.
Dans son rapport moral Claudine Masson déplore la baisse des financements, qui touche l’ensemble du mouvement sportif non professionnel.
La rapport financier présenté par Pierre Maréchal traduit parfaitement la situation.
Si le compte d’exploitation 2017 arrive presque à l’équilibre (-75,27 €) c’est en raison des abandons de frais des dirigeants bénévoles (2 745,21 €). Autrement dit les bénévoles donnent de leur temps et acceptent de payer de leur poche des déplacements occasionnés par leur activité au sein du Comité régional.
Cela ne sera pas toujours possible.
En dépit de cette situation les actions du CSRN se sont poursuivies et les projets pour 2018 ne manquent pas.
Un compte-rendu détaillé sera adressé à tous les spéléos fédérés, le calendrier des activités et des stages pour 2018 est accessible sur le site du CSRN.
La réunion s’est terminée par une présentation de vidéos et de diaporamas et un repas convivial.
Frédéric Bertrand a obtenu le 1er prix du concours photo pour un cliché pris dans la branche nord de la grotte de la Vallée Cuchon.

Mehdi Boukhal : du Rif aux grottes glacées du Mont Rainier 7 février 2018

Posté par scblois dans : Maroc,Non classé,Souvenirs , ajouter un commentaire

Mehdi 201012924470_1024369894277000_6830335542255117069_n

Mehdi Boukhal à dr. au Kef Arisourlane en 2010, à g. au Mont Rainier en 2017.

Nous avons connu Mehdi Boukhal en 2010 à Talassemtane, il accompagnait alors Ayoub Nehili venu nous rejoindre quelques jours lors à notre camp d’Aouata el Gazdir.
Je me souviens du Kef Arisourlane, à plus de 5 heures de marche de camp en passant par Beni M’Hamed.
Passionné par la spéléo et la montagne, il est revenu plus tard visiter le Kef Toghobeit avec Bernard Faure.
Il s’est ensuite établi au Canada où il a été successivement guide dans une cavité touristique, musher, secouriste, avant d’intégrer le British Columbia Wildfire Service qui lutte contre les feux de forêts dans cette immense contrée montagneuse et sauvage.
Toujours adepte de spéléo, il visite les grottes sous-glaciaires du Mont Rainier aux USA et participe à l’exploration du gouffre le profond du Canada.
Nous espérons le revoir un de ces jours dans le Rif ou dans une de nos belles cavités en France !

Sortie à la Bosse 28 janvier 2018

Posté par scblois dans : Activités,Loir et Cher,Non classé , ajouter un commentaire

P1281124Cela faisait 4 ans que nous n’étions pas retournés à la Bosse.
C’est pourtant l’une des 3 cavités majeures du département par son développement et elle n’est pas dénuée d’intérêt.
On y accède par un puits (artificiel) de 34m, creusé en 1902 et qui a permis de découvrir ce réseau, exploré alors par Armand Viré.
La grotte se développe dans la craie, recouverte à cet endroit d’une épaisse couche d’argile à silex, ce qui fait qu’en dépit d’une pluviométrie exceptionnelle ces dernières semaines il n’y a pas la moindre trace d’infiltration dans les galeries que nous avons parcourues.
La cavité s’est formé en régime noyé dans la nappe de la craie, avec des cupules de plafond bien visibles dans les parties basses, les salles correspondent à des effondrement de voûte et on peut observer de nombreuses cloches dans l’axe de diaclases.
La visite alterne passages bas et quelques étroitures qui permettent de passer d’une salle à une autre.
Il y aurait sans doute encore à découvrir, mais cela nécessiterait quelques travaux de désob…
Entrés sous terre vers 10 heures, nous sommes ressortis à 15 h 30, après un petit pique-nique sous terre, où il faisait meilleur qu’en surface !
Participants : Guillaume, Michel, Jean-François.

Fontaine d’Orchaise : respectez les chauves-souris en hibernation. 23 décembre 2017

Posté par scblois dans : Loir et Cher,Non classé , ajouter un commentaire

CS OrchaiseCet hiver un groupe de chauve-souris a choisi de s’installer sur notre main-courante pour hiberner, à environ 150-160 m de l’entrée.
Nous demandons par conséquent à tous ceux qui visitent la grotte d’éviter cette portion de la galerie supérieure.
Nous allons baliser cette zone car il est possible de les éviter en descendant à la rivière, soit après le passage dans l’eau (point n°1) soit juste après l’étroiture du réseau supérieur (point n°2).
Ensuite, si l’on veut éviter de se mouiller il est possible de regagner le réseau supérieur en escaladant sur la gauche arrivé à l’étroiture dans la rivière vers 170 m (point n°3).
Ordinairement les rhinos hibernent plutôt dans des petites galeries fossiles de la zone d’entrée et les murins dans des fissures (on les repère en observant le guano au sol). Mais nous avons remarqué depuis plusieurs années que les rhinos apprécient nos cordes.
Nous n’en avons pas observé ailleurs le long du parcours.

CS Orchaise 11-2017

Sortie à la Couze 27 novembre 2017

Posté par scblois dans : Activités,Non classé , ajouter un commentaire

Jonquilles amontSiphon amont des Jonquilles.
Nous étions 4 partants pour cette sortie en Corrèze, dans les réseaux de la Couze (Michel, Patrick, Fred et Clément).

Partis de Blois le vendredi soir, nous arrivons sur place peu après 11 heures, le temps de nous installer et de nous restaurer avant d’aller dormir.
Samedi matin départ pour le réseau des Jonquilles, par le puits des Tullistes.
C’était une première pour Clément, initié aux techniques de progression sur corde le samedi précédent au viaduc des Noëls.
Nous attaquons la descente à 10 h 45, ensuite direction la salle de la dalle en pente par la grande galerie fossile. Un petit détour par la galerie des merveilles après avoir trouvé l’accès qui n’est pas évident, mais nous sommes arrêtés par un ressaut.
Nous faisons alors demi-tour pour rejoindre la salle de la dalle en pente et enfiler les néoprènes avant de remonter la rivière des Jonquilles jusqu’au siphon amont. Nous sommes alors à 1,5 km de l’entrée.
Nous entamons le retour vers le puits, Fred ressort en dernier après avoir déséquipé, il est 17 h 45. Une belle explo de 7 h sous terre.
Retour au gîte pour le dîner et une soirée à évoquer quelques souvenirs de nos expés.
Le lendemain matin, il fait -4° et ceux qui avaient mis leur combinaison à sécher dehors ont la désagréable surprise de les retrouver gelées.
Couze Grande galerie avalCela ne nous empêche pas de partir pour la perte de la Couze, où nous n’avions jamais vu le rivière si basse.
Tant mieux en ce qui nous concerne, on se mouillera pas trop !
Dans la petite galerie d’accès, les chauves-souris ont déjà pris leurs quartiers d’hiver et nous veillons à ne pas les déranger.

Perte de la Couze, aval de la Grande galerie après le passage du Fakir.

Nous arrivons rapidement au siphon, de là nous prenons une petite galerie sur la droite pour rejoindre la passage dénommé « le Fakir » (ceux qui sont passés par là savent bien pourquoi), avant de déboucher dans la Grande galerie. Un petit tour dans les amonts, puis nous descendons l’aval jusqu’au laminoir, où nous arrêtons car il faut penser au retour.
Comme toujours la sortie du Fakir n’est pas évidente, et pendant un moment nous cherchons le bon passage. Suite à une erreur de direction, nous sommes même retombés sur la Grande galerie !

Couze sortie

L’équipe à la sortie de la Couze.

Puis Michel est parti d’un côté, le reste de l’équipe de l’autre pour finalement se retrouver dans la rivière de la Couze.

Nous ressortons après environ 4 heures d’explo.
Il ne reste plus qu’à rentrer au gîte, se restaurer et tout replier avant de reprendre la route.
Retour à Blois vers 22 heures avec de bons souvenirs et quelques courbatures… 

Sortie à la Vallée Cuchon. 22 octobre 2017

Posté par scblois dans : Activités,Non classé , 2 commentaires

Cuchon 21-10_2Séance photo dans la branche nord.
Située à Chauvigny dans la Vienne, la grotte de la Vallée Cuchon a été découverte au début des années 2000.

Cette cavité labyrinthique, parfois étroite, souvent boueuse a été topographiée à ce jour sur 4  353 mètres.
L’exploration est plutôt sportive et il est bon d’avoir une topo pour ne pas s’y égarer, bien qu’un fléchage discret ait été installé.
Mais la grotte recèle également de nombreux secteurs concrétionnés, en particulier dans la branche nord.
Nous nous sommes retrouvés samedi 21 octobre pour une nouvelle visite : Michel, Hubert, Jean-François, Fred, Guillaume et Clément, une nouvelle recrue suite aux JNSC.
Cuchon 21-10_1

Partie concrétionnée dans la branche nord.

Après un pique-nique entre deux ondées, nous entrons dans la grotte vers 12 h 40 pour une visite qui nous mène jusqu’à la branche nord, où Fred déploie son matériel photo. C’est parti pour une séance de près de deux heures. Il faut dire que le réglage et le positionnement des flashes demandent de multiples essais. La photo souterraine n’est pas une science exacte !
Nous tentons le retour par la galerie qui brille et le shunt qui rejoint l’entrée, mais avec les kits photos ce n’est pas concluant et nous rebroussons chemin pour revenir par les Yoyos et le siphon de sable.

Nous retrouvons la surface vers 17 h 50 après plus de 5 heures sous terre.
Nous attendons avec impatience les photos de Fred !

Cuchon 21-10_3

Cette grotte située en bord de route est fermée pour des raisons de sécurité et de protection par une porte d’accès. Pour la visite, il faut contacter le CDS 86 (voir le site de Cuchon

JNSC 2017 : record battu ! 8 octobre 2017

Posté par scblois dans : Activités,Loir et Cher,Non classé , 1 commentaire

JNSC 2017 Orchaise_1Un groupe au siphon terminal.
Dans le cadre des Journées nationales de la Spéléologie et du Canyon, le Spéléo Club de Blois organisait une visite-découverte de la grotte d’Orchaise le dimanche 8 octobre.

Une fois encore nous avons affiché complet, nous avons même dû refuser une dizaine d’inscriptions, car le site ne nous permet pas d’accueillir davantage sur une seule journée. Mais nous pourrons organiser une autre visite pour répondre à la demande.
Au total 42 participants de 6 à 62 ans se sont succédé au cours de la journée, encadrés par 6 membres du Club (Guillaume, Patrick, Hubert, Frédéric, Jean-François et Michel.)
Tous les groupes ont pu atteindre le siphon terminal, à 410 mètres de l’entrée, après un parcours sportif, avec un retour par la rivière !
JNSC 2017 Orchaise_2

Remise des diplômes autour du verre de l’amitié.

Chaque visite s’est terminée par la remise du diplôme autour du verre de l’amitié, l’occasion pour certains d’envisager une prochaine sortie, le 14 octobre (entraînement technique sur viaduc) ou le 21 octobre (Grotte de la Vallée Cuchon dans la Vienne).
Une saison 2017-2018 qui démarre bien !

 

 

1969 : l’Ardèche. 20 septembre 2017

Posté par scblois dans : Activités,Non classé,Souvenirs , 2 commentaires

Aven marteau 08-1969Aven du Marteau : échelle, dudule, combinaison de toile à même la peau…
Après deux camps à Penne du Tarn en 1966 et 1967, 1968 est une année sans.

L’équipe du départ s’est dispersée, nous ne restons véritablement que deux à vouloir continuer.
Ce sera chose faite dès le week-end de la Toussaint où une nouvelle équipe se forme.
Et nous décidons aussitôt d’un objectif pour le camp de l’été 1969 : ce sera l’Ardèche.
Première étape : trouver les renseignements et les topos sur les cavités. A cette époque ce n’était pas évident pour un tout jeune club qui de surcroît n’était pas encore fédéré.
Mais le BRGM tenait à Orléans un fichier des cavités, ce qui nous a permis de prendre des notes et de reproduire les topos sur papier calque, car il n’y avait même pas de photocopieur !
Au passage, le fichier était tenu par Louis Molinard, un ancien du Spéléo Club de Rabat, qui nous a parlé de ses explorations au Maroc et d’un certain Kef Toghobeit… mais c’est une autre histoire !
C’est donc décidé pour un camp de 3 semaines en Ardèche, et nous serons 9 à partir : Hubert Dupou, Michel Bracquemond, Michel Chassier, Norbert Figarol, Daniel Lelièvre, Jean-Paul Bonilli, Annick Bracquemond, Jean-François Hazon, Pascal Badaire.
Neuf, mais seulement deux 2CV, celle de Hubert et celle de Daniel pour rallier l’Ardèche, avec en plus tout le matériel !
Pas évident. Il faudra que Norbert fasse le voyage par le train.
Rallier Blois à Vallon Pont d’Arc en 2CV surchargées, un jour de grand départ, en empruntant la nationale 7, on a du mal aujourd’hui à imaginer !
A vrai dire, nous n’avons pas vu beaucoup de bouchons… vu qu’ils étaient derrière nous !
Arrivés sur place, nous trouvons à nous installer « dans les terres », car les bords de l’Ardèche, à cette époque déjà, étaient occupés par de nombreux campings, incompatibles avec notre budget et surtout avec nos horaires complètement décalés.
lire la suite…

Géobalade à Orchaise et Molineuf organisée par le CDPNE.

Posté par scblois dans : Loir et Cher,Non classé , ajouter un commentaire

2- flyer sortie 23-09 la cluse de la cisseCliquez sur l’image pour agrandir.
Claude Le Doussal, professeur honoraire et auteur du livre « Découverte géologique du Loir et Cher » organise une géobalade entre Orchaise et Molineuf pour faire découvrir la cluse de la Cisse et le karts de la craie, samedi 23 septembre à 14 h 15.

Inscription obligatoire auprès du CDPNE, le lieu de rendez-vous sera communiqué.

JNSC 2017 : visite-découverte de la grotte d’Orchaise le 8 octobre. 10 septembre 2017

Posté par scblois dans : Loir et Cher,Non classé , ajouter un commentaire

Modèle créé by PixartprintingAttention ! Les visites de 10 h 30 et 14 h sont complètes. Il reste quelques places à la visite de 9 h et 2 places à la visite de 16 heures.

Comme chaque année, dans le cadre des Journées Nationales de la Spéléologie et du Canyon (JNSC), le Spéléo Club de Blois organise une visite-découverte de la grotte d’Orchaise le dimanche 8 octobre (visites à 9h, 10h30, 14 h et 16h).
Renseignements pratiques :
- la visite de la cavité dure 2 à 3 heures, elle est assez sportive.
- prévoir des vêtements «rustiques» et des bottes (à défaut chaussures de marche).
- la grotte comportant des passages aquatiques (rivière souterraine) on peut être mouillé jusqu’à la ceinture ! Prévoir des vêtements secs pour se changer à la sortie !
- le club fournit casque, éclairage et harnais de sécurité.
- le club souscrit une assurance pour tous les participants.
- âge minimum 10 ans, taille recommandée supérieure ou égale à 1,35 m.
Toutes les précisions complémentaires : horaires, rendez-vous, etc… seront communiquées aux personnes inscrites. Il sera demandé une participation aux frais de 10 euros par personne.

Inscription obligatoire (nombre de places limitées) : tel 09 54 15 69 72 ou par mail : michelchassier@orange.fr

12

bmxgwada |
Association Golf des Sapeur... |
VTT-CC Bapaume |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Championnat de France Unive...
| oeilcatalan
| Xtreme sport coaching